Léa Blanchard, présidente d’Ecole du Louvre Junior Conseil (2015 – 2016)

Léa Blanchard, Présidente d'Ecole du Louvre Junior Conseil
Léa Blanchard, Présidente d’Ecole du Louvre Junior Conseil

.

Léa Blanchard est présidente d’Ecole du Louvre Junior Conseil depuis septembre 2015. Dans cet entretien, elle nous présente son parcours ainsi que ses ambitions pour la Junior. 

.

.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Quel a été votre parcours avant d’intégrer l’Ecole du Louvre ? Année et spécialité à l’Ecole du Louvre ?
Après un baccalauréat scientifique, je me suis tournée vers une classe préparatoire littéraire, où j’ai étudié pendant trois ans. A l’issue de ces trois années, j’ai passé le test probatoire de l’Ecole du Louvre, et suis entrée en première année, en spécialité histoire de l’art du XIXe et du début du XXe siècle. Je suis aujourd’hui en  Master 1 de muséologie ; mon mémoire d’étude porte sur la période 1848-1914.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer Ecole du Louvre Junior Conseil ?   Quand ?
Je souhaitais un apport professionnalisant pour enrichir ma formation en sciences humaines et histoire de l’art. J’ai intégré la Junior en deuxième année, lorsque j’ai été recrutée avec une quarantaine d’autres étudiants pour une vaste opération intitulée le Plus Grand Musée de France, qui était menée par Léopold Legros et Guillaume Denniel, pour le compte de l’association la Sauvegarde de l’Art Français.

Que vous a apporté cette mission ?
Cette mission a été très riche. J’y ai acquis de l’expérience dans de nombreux domaines : recherche documentaire et iconographique, médiation écrite (rédaction de cartels et notices d’œuvre), relations avec la presse, événementiel, mécénat…
L’objectif de l’opération était d’amener les Français à prendre conscience de la richesse artistique qui les entoure, de médiatiser des œuvres en péril et de tenter de collecter l’argent nécessaire à leur préservation. Avec cette mission, j’ai été amenée sans cesse à me dépasser : à 22 ans, on n’est pas forcément à l’aise pour convaincre un journaliste ou une entreprise à laquelle on demande de mécéner une œuvre. J’ai également été amenée à prendre la parole devant un public de 300 personnes.
C’est très exaltant, lorsque l’on fait des études longues, de se sentir enfin passer à l’action !

Quelle(s) place(s) avez-vous occupé dans la Junior ? Quelles responsabilités aviez-vous ?
En juin 2014, suite à cette première expérience comme chargée de mission, les membres du Conseil d’Administration de la Junior m’ont demandé de faire partie de l’équipe permanente. La communication m’intéressait, j’avais eu de bons rapports avec la presse écrite et radio ; je suis donc devenue chargée de communication.
La directrice communication, Zoé Monti, m’a toujours laissé beaucoup de liberté. Mes propositions ont toujours été accueillies avec bienveillance et enthousiasme ! Cela m’a permis de développer mon sens de l’initiative. J’ai contribué à la gestion des réseaux sociaux, à la rédaction de newsletters, de communiqués de presse, à la création de cartes de vœux… J’ai conçu la première génération de plaquettes de présentation et de supports de communication interne, et je suis à l’initiative du nouveau site internet.

Pourquoi avoir décidé de concourir à la présidence de la Junior ?
Déjà très impliquée l’année passée, j’ai souhaité aller au bout de ce que pouvait offrir cette expérience en Junior.

Quel(s) aspect(s) de la Junior aimeriez-vous développer cette année ?
La révolution est en marche, et de nombreuses choses ont déjà été réformées ! L’organisation de la Junior n’était plus adaptée, il a fallu refondre le pôle communication et le pôle commercial. Un pôle qualité, dont l’embryon existait depuis janvier 2015, a été développé. En outre, nous avons souhaité impliquer plus d’étudiants, leur rendre la Junior plus accessible à condition qu’ils témoignent d’une réelle motivation.

Nous avons également souhaité élargir notre offre auprès de nos clients, avec des compétences plus étendues qui reflètent celles des étudiants que nous recrutons.

Aujourd’hui, nous formons une équipe compétente et très dynamique, en laquelle j’ai pleinement confiance. Il règne en son sein un esprit d’émulation extraordinaire.

Que souhaitez-vous faire après l’Ecole du Louvre ? Comment la Junior prépare votre intégration dans la vie professionnelle ?
Je m’oriente plutôt vers la recherche, en gardant à l’esprit que je souhaite à terme passer le concours de conservateur. A ce titre, l’expérience en Junior permet de prendre conscience de la réalité du monde complexe dans lequel nous vivons, en abordant des questions de gestion d’entreprise, de travail en équipe, de réglementations juridiques, fiscales, administratives… des compétences qui complètent l’expertise scientifique du conservateur dans la gestion d’un musée.

Quels sont les points forts de la Junior ?
Composée uniquement d’étudiants de l’Ecole du Louvre, Ecole du Louvre Junior Conseil propose des prestations de qualité aux entreprises et institutions du monde de la culture et du patrimoine.
Nous recrutons des élèves dont le niveau d’études au sein de l’Ecole correspond aux compétences nécessaires à la bonne réalisation des missions que nous proposons aux entreprises.
Dans le cadre de ces missions, les étudiants sont également recrutés en fonction de leurs profils divers (double-diplôme avec des écoles de commerce, des instituts de sciences politiques, des facultés de droit) et de leur bagage académique, afin de nous adapter à la demande de nos clients.
Enfin, les élèves sont issus d’horizons très divers, européens et internationaux.

Pour nous contacter : ecoledulouvre.juniorconseil[at]gmail.com
Pour demander un devis ou proposer une mission : edlje.commercial[at]gmail.com

Avis aux élèves :
Le recrutement pour l’équipe permanente est clos pour cette année universitaire. Prochaine campagne de recrutement à partir du printemps 2015 !
Néanmoins, vous pouvez adhérer afin de nous soutenir et afin de pouvoir postuler aux missions que nous créons avec nos clients.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter via notre page Facebook ou à venir à notre rencontre dans les couloirs de l’école !